l’IFAN, un important outil de travail

C’est en 1941, cinq ans après la création de l’Institut Français d’Afrique Noire, ( actuel Institut Fondamental d’Afrique Noire Cheikh Anta Diop), que le Professeur Paul JAEGER, alors titulaire de la chaire de Botanique à la Faculté de Pharmacie de l’Université (Louis Pasteur depuis les années 1960) de Strasbourg, assura la direction du laboratoire de Botanique.
Avec près de 60 000 échantillons botaniques de toute l’Afrique (continentale, insulaire), et du Proche-Orient, le principal objectif du à sa création (étudier l’évolution des plantes, dans un souci de protéger les espèces en danger) était dès lors atteint. Ces échantillons sont identifiés, classés, entretenus, remis à jour taxonomiquement et enrichis.
Cet herbier, l’un des plus importants du continent constitue un potentiel phytogénétique et ethnobotanique de plantes de toute l’Afrique et d’une partie du Proche-Orient.
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email