MARCHE CONTRE LES VIOLENCES SCOLAIRES

Plusieurs élèves de différentes écoles de l’Inspection d’académie de Dakar ont marché, mercredi, contre les violences scolaires, les actes d’indiscipline et de vandalisme notés l’année dernière dans certains établissements scolaires de la capitale sénégalaise et des régions.
Cette marche est partie des locaux de l’IA, sis à Colobane, pour arriver au rond-point de la Radiodiffusion Télévision sénégalaise (RTS, publique), où un message a été lu par une élève de la Maison d’éducation Mariama Bâ de Gorée, au nom de ses camardes de l’académie de Dakar.
Plus d’une cinquantaine d’écoles du département de Dakar ont participé à cette marche, à laquelle ont aussi pris part des parents d’élèves, des principaux de collège, des proviseurs, des professeurs et encadreurs.
« Nous avons tous vu ce qui s’est passé l’année dernière dans certaines écoles où on a noté des actes de violence. C’est pourquoi nous avons lancé la campagne dénommée +Une école sans violence+ dans l’académie de Dakar, qui s’articule autour de plusieurs activités, dont la première a été lancée au niveau du CEM de Hann », a expliqué l’inspectrice d’académie de Dakar, Khadidiatou Diallo, à la fin de la marche.
Dans la foule, les élèves reconnaissables aux uniformes de leur école tenaient des pancartes portant des slogans appelant à bannir la violence dans les établissements scolaires.
Des chants allant dans ce sens ont été également entonnés par les élèves et leurs encadreurs au cours de cette marche à laquelle ont pris part 100 élèves venant de 37 CEM (collèges d’enseignement moyen), 16 lycées et 14 centres de formation.

Selon l’inspectrice d’académie de Dakar, cette marche est la deuxième activité organisée dans le cadre de cette campagne après celle tenue à Hann.

A l’époque, les élèves qui s’étaient adonnés à des actes d’indiscipline en juillet dernier, s’étaient excusés auprès du ministre de l’Education nationale, Mamadou Talla, qui effectuait une tournée de supervision.

Pour la marche organisée ce mercredi, Mme Diallo a souligné que les différents chefs d’établissement de son académie ont mobilisé les élèves, « pour dire non à la violence et mettre en avant les fondamentaux de l’école ».
« J’ai voulu que tous les élèves soient impliqués. C’est pour cela que j’ai convoqué tous les présidents des gouvernements scolaires des 37 collèges d’enseignement moyen, des 16 lycées et 14 centres de formation. Ils ont tous adhéré à cette idée, qui est de sensibiliser leurs camarades, pour que de tels événements ne se reproduisent plus », a-t-elle expliqué.

A travers cette marche, l’IA de Dakar compte créer un espace scolaire apaisé, « où c’est la paix, la discipline, la tolérance, la solidarité et des fondamentaux qui vont être mis en avant ».

Désormais après cette marche, les événements enregistrés ces derniers temps vont devenir rares, a-t-elle assuré.

Elle a annoncé que des modules vont être introduits dans les enseignements-apprentissages relativement à la violence, la discipline et aux valeurs civiques, avant d’avertir que « les récalcitrants seront rappelés à l’ordre ».
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email