Newsletter

Etudier en Chine

Présentation du pays

Étudier en Chine est un projet démontrant une grande ouverture d’esprit, que cela soit dans le but d’apprendre le mandarin, ou tout simplement de poursuivre des études en anglais dans un nouveau cadre passionnant.

 

La Chine est un des pays majeurs de l’économie de demain, et le gouvernement porte une attention toute particulière à l’éducation supérieure avec pour objectif de porter les universités chinoises au sommet des classements mondiaux d’ici à 2020.

Le système universitaire en Chine, en résumé :


 

La Chine possède un système universitaire en pleine expansion et au cœur de nombreuses réformes depuis plus de 10 ans. L’État souhaite en faire l’un des meilleurs mondiaux et s’en donne les moyens. De nombreux accords avec les universités de toutes les nationalités sont mis en place, et des plans de réforme sont lancés afin que d’ici à 2020, plus de 100 universités chinoises atteignent les premières parties du classement mondial.

 

Les établissements pour étudier en Chine :


 

Les études supérieures en ChineActuellement, la chine peut compter sur environ 2000 établissements dédiés aux études supérieures, classés selon plusieurs catégories dans lesquelles les formations dispensées sont différenciées. Le système est globalement assez élitiste, avec des places de moins en moins nombreuses au fur et à mesure de l'avancée dans les études, seules les meilleures peuvent donc continuer à étudier.

 

Le choix du type d’établissement pour un étudiant chinois repose uniquement sur le Gaokao, test administré à la fin de l’enseignement secondaire. S’il est réussi, il pourra entamer des études longues de 4 ans ou plus. Dans le cas contraire, il se tournera vers des formations professionnelles courtes en 2 ou 3 ans, ou dans le pire des cas sera exclu du système universitaire chinois.

 

Les étudiants étrangers ne se voient pas administrés ce test, les recrutements étant uniquement sur dossier. En revanche, la maîtrise d'un niveau minimum en chinois est obligatoire pour pouvoir rentrer dans un cursus en chinois. Pour ceux ne maîtrisant pas la langue, il est toutefois possible de postuler dans des cursus en anglais, mais à nouveau, vous devrez prouver votre niveau.

 

Les différents cycles universitaires et diplômes chinois:


 

Les universités sont classées en différentes catégories dispensant chacune de diplômes différents. Il prend la forme suivante :

 

Le premier cycle : Il est découpée en plusieurs diplômes n'ouvrant pas aux mêmes débouchés

Le système universitaire chinois

Le "Dazhuan" : de niveau bac +2 ou bac +3, c'est une formation courte de type professionnelle qui a pour but l'insertion sur le marché de l'emploi. Elle ne permet pas de continuer les études, du moins dans le système universitaire chinois. Elle est dispensée dans des établissements de types "Zhuanke" qui représentent 58% des établissements d'études supérieurs en Chine.

Le "Benke" : de niveau bac +4, il est l'équivalent de notre licence européenne ou du bachelor anglais. 37% des établissements du pays sont habilités à dispenser cette formation. Son obtention permet de passer les concours permettant la poursuite d'études.

 

Le second cycle : il correspond à un seul diplôme accessible sur concours uniquement après un "Benke" ou ses équivalents internationaux.

Le "Shuoshi" : de niveau bac +7 , accessible après un "Benke" ou ses équivalents. L'entrée se fait sur concours et les places sont limitées car les établissements proposant le "Benke" ne peuvent pas forcément proposer par la suite le "Shuoshi".

 

Le troisième cycle : il correspond au cycle de l'élite, et les places sont limitées.

Le "Boshi" : de niveau bac +10, accessible après un "Shuoshi". Pour les étudiants étrangers, il faudra attester d'un excellent niveau scolaire, mais aussi en anglais et en chinois et posséder au moins un master avec mention, voir un doctorat.

Depuis 2008, la Chine a mis en place un système d’inscription en ligne à destination des étudiants étrangers pour faciliter leurs inscriptions aux différents établissements universitaires sur son territoire.

Le site se rapproche beaucoup de UCAS pour le Royaume-Uni, ou encore la Common Application aux États-Unis, mais va au final encore beaucoup plus loin dans les possibilités offertes ainsi que la qualité des informations disponibles !

Les possibilités de CUCAS, tout pour savoir comment étudier en Chine :

Le site CUCAS permet de s’inscrire aux universités en Chine en ligne via une interface particulièrement intuitive et agréable, mais pas seulement ! Il propose aussi des informations générales sur la Chine, les différentes démarches à réaliser sur place et avant le départ, des informations sur le coût des études, mais encore les différentes bourses d’études disponibles dans le pays, une présentation des différentes villes et universités avec leurs programmes, les logements étudiants qu’elles proposent, les prix …

L’exhaustivité du service est proprement incroyable, et atteint une précision rarement vue dans les informations proposées, qui ne sont accessibles pour le moment qu’en anglais ou mandarin.

Comment s’inscrire via le système CUCAS pour étudier en Chine ?

S'inscrire via le système CUCAS aux universités chinoisesLes inscriptions via CUCAS sont plutôt simples, il vous suffit de créer un compte sur le site, puis de suivre les procédures qui vous sont clairement expliquées tout au long de vos démarches. Les documents requis sont disponibles dans « Les démarches pour s’inscrire aux universités en Chine ».

Si jamais vous rencontrez la moindre difficulté pendant vos inscriptions, il est possible de contacter un conseiller afin qu’il vous conseille dans vos démarches par téléphone ou mail, la démarche étant gratuite.

Les services globales du CUCAS vous coûteront 50 dollars américains, qui au cours actuel représentent environ 38 euros. Une fois votre dossier envoyé aux universités choisies, avec un maximum de 6 universités, il faut compter entre deux à quatre semaines pour que les universités chinoises répondent à votre demande. Attention, des frais supplémentaire vous seront demandés par chaque université pour traiter votre dossier. Plus d'informations dans les "Les frais d'inscriptions en Chine". Une fois les réponses reçues, il vous suffira part la suite de confirmer via le site pour valider vos choix de formations !

En conclusion, le système CUCAS est un excellent moyen de partir étudier en Chine sans trop de difficultés, chaque étape ayant été pensé pour vous faciliter la tâche. N’oubliez pas que de nombreuses bourses d’études sont disponibles en Chine, vous pourrez d’ailleurs les consultez sur le site CUCAS, rubrique « Scholarships ».

Une fois la lettre d'admission reçue de la part de l'université, l'étudiant souhaitant partir étudier en Chine va devoir entamer les démarches pour obtenir un visa étudiant correspondant à son projet. Il existe trois types de visas qui peuvent concerner les étudiants partant en Chine, et le choix se fait selon la durée du séjour une fois sur place.

Le visa-X s'adresse aux étudiants restant plus de 6 mois sur le territoire, le visa-F s'adresse à ceux restant moins de 6 mois sur le territoire, quand au visa-L, il s'adresse aux touristes, mais certains étudiants en retard dans les démarches pour obtenir un visa-X ou visa-F peuvent en faire la demande pour se rendre en Chine et commencer les cours avant d'obtenir le visa correspondant à leur projet.

Les Visa-X et Visa-F pour les étudiants sur le territoire chinois :

Les visas étudiants en ChineLe Visa-X et Visa-F sont similaires dans les droits accordés sur place, hormis la durée légale du séjour. Ainsi le Visa-X s'adresse à tous les étudiants restant étudier au moins une année universitaire complète en Chine alors que le Visa-F s'adressera plus facilement aux étudiants présents uniquement un semestre, ou suivant des cours de chinois dans un organisme de langue. Ils sont aussi valables pour les étudiants souhaitant effectuer un stage dans une entreprise chinoise.

Les universités vous enverront les documents à remplir une fois que vous avez été admis dans une de leurs formations et avez fait votre choix.

Les documents suivants sont ainsi à remettre à l'ambassade chinoise située à Paris :

Une photocopie des pages d'informations de votre passeport, qui doit avoir au minimum encore 6 mois de validité , et une page blanche disponible (le visa chinois est imposant et prend une page complète)
Les documents de demande de visa envoyés par votre université entièrement remplis
Une photo d'identité récente
L'original de la lettre d'admission de l'université que vous garderez par la suite ainsi qu'une photocopie

Les démarches pour l'obtention du visa étudiant prennent entre 2 à 4 semaines, d'où l'intérêt de s'en occuper dès reception de votre lettre d'admission et du package de l'université.

Le Visa-L, le dernier recours pour les étudiants retardataires :

Pour les étudiants n'ayant pas eu le temps de terminer les démarches, il est possible de faire la demande d'un visa-L, destiné aux touristes restant moins de 2 mois sur le territoire chinois. Les documents demandés sont similaires aux autres visas, la lettre d'admission de l'université en moins.

Attention cependant à demander l'autorisation de l'université avant d'entamer ce type de démarches, pour vous assurer que par la suite l'établissement vous aidera à obtenir le visa-X ou visa-F dont vous avez besoin. La meilleure des solutions restant de faire les démarches dans les temps !

La Chine est un pays proposant aujourd'hui des formations universitaires dont la qualité égale aujourd'hui les universités européennes ou américaines.

 

Si les frais d'inscriptions aux universités chinoises peuvent paraître élevés pour un étudiant français, ils restent très compétitifs sur le marché international, alors que le coût de la vie sur place est souvent bien inférieur aux autres pays, exceptés les grandes villes tel que Shanghai.

 

Combien peut donc coûter une année d'études en Chine ? Voici notre simulation de budget pour un étudiant moyen sur une année universitaire chinoise.

 

Le budget prévisionnel pour étudier en Chine :


 

La Chine est un pays en pleine croissance, le coût de la vie y évolue donc rapidement. Actuellement, dans une ville comme Pékin, la capitale, le salaire moyen est de 500 euros par adulte du foyer. Globalement, il vous faudra donc un budget moyen de 500-600 euros en tant qu’étudiant par mois, tout en prenant en compte que les frais sur places sont environ 3 fois moins élevés qu’en France (alimentation, internet, transports…).  Au final, on obtient un coût global bien inférieur à celui d'un étudiant français pour un confort souvent supérieur au niveau du logement et de la qualité de l'alimentation.

 

Nous partons sur un budget s’étalant sur 36 semaines. Au vu du prix du billet d’avion, on part du principe que vous ne rentrerez pas en France durant l’année scolaire. N'oubliez pas que lors de votre arrivée en Chine, il vous sera demandé de prouver que vous pouvez vivre sur place durant toute la durée de vos études.

 

DépensesBudget
Avion Aller- Retour900 euros
Logement (location chambre appart. Campus)2000 euros
Sport40 euros
Frais de scolarité2500  euros
Assurance (offre Chapka)250 euros
Nourriture36 x 30 = 1080 euros
Divers (loisirs sorties, tourisme, shopping, téléphone)20 x 36 semaines = 720 euros
Total7490 euros
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Pays similaires