Newsletter

Revue du PAQUET 2021 du ministère de l’Éducation nationale Les sciences n’attirent pas encore beaucoup les élèves

La revue annuelle du PAQUET secteur de l’Éducation nationale a été organisée ce lundi 17 mai 2021. Présidée par le ministre de l’Éducation nationale, elle a démarré par une présentation du directeur de la Planification et de la Réformes de l’Éducation. M. Cheikhna LAM, après être revenu sur le processus a invité les responsables de directions pédagogiques qui tour à tour ont fait le point sur leur secteur respectif.
La baisse des effectifs dans les séries scientifiques est largement revenue dans les présentations, surtout au cours de celle de la Direction de l’Enseignement moyen secondaire général. Cette dernière a, en effet, souligné quelques points notamment :
– l’insuffisance dans la prise en charge des élèves en difficulté dans les apprentissages surtout des mathématiques et des sciences;
– Insuffisance dans la formation des enseignants à la prise en charge des apprenants en difficulté dans les apprentissages ;
– Insuffisance dans la dotation en manuels et en matériels scientifiques.
Plusieurs intervenants ont tenté d’apporter des réponses face à cette préoccupation. Si d’aucun indexent le manque de formation des enseignants, le milieu social de l’élève, les manuels ; d’autres ont poussé le diagnostic vers le véritable théâtre des opérations que constituent la salle de classe. « Nous devons aller vers une décentralisation effective de nos stratégies d’intervention » avertit le directeur de l’INEADE A. B. DIOP.
La présentation de la DEMSG a néanmoins fait les recommandations suivantes :
– Institutionnaliser la prise en charge effective et efficace des élèves en difficulté d’apprentissage à travers l’incitation à la pratique systématique de la remédiation par tous les enseignants et l’organisation de cours de soutien ;
– Institutionnaliser l’analyse des résultats des différentes évaluations, surtout les évaluations certificatives et la prise de décisions opérationnelles et efficaces pour le redressement de situations anormales ;
– Assurer la production et la diffusion de ressources numériques pour compléter les enseignements en présentiel et les suppléer en cas de crise ;
– Mettre en place un réseau d’infrastructures informatiques pour assurer la diffusion des ressources numériques éducatifs dans le programme ;
– Poursuivre, accentuer l’équipement des collèges en manuels, en matériels scientifiques et technologiques et accentuer la politique de promotion de la fréquentation des séries et filières scientifiques.
Madame la coordination de l’IGEF a dans son intervention invité la poursuite de la production et de la diffusion des cours sur la chaîne de télévision CANAL ÉDUCATION pour une formation continuée des enseignants. Mme Léna SÉNE a préconisé l’utilisation des différentes plateformes (radios, TV, numériques, polycopies etc. ).
Pour le ministre Mamadou Talla, le ministère poursuivra les efforts engagés dans l’amélioration des conditions d’enseignement apprentissage par la dotation en manuels, en charriots mobiles pour l’expérimentation et en matériels de laboratoire. “j’exhorte les acteurs à continuer à prendre des initiatives pour former les enseignants à la prise en charge des élèves en difficulté avec une utilisation efficace et efficiente du numérique” conclut-il.
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Derniers articles

Share This